Une méthode de sauvegarde de grandes quantités de photographies numériques

RCI Informatique, Jean-Pierre LOISON, novembre 2012, actualisé en décembre 2014

1 - Introduction

Les évolutions de la photographie numérique ont pour conséquence la création de quantités importantes de photographies.

Il est utile de procéder à des sauvegardes régulières et maîtrisées de ses photographies.

La méthode décrite ici utilise uniquement les mécanismes standards de gestion des fichiers et documents, tels qu'on les trouve actuellement sur les micro-ordinateurs utilisant les environnements Windows, Macintosh OS ou Linux.

 

2 - Objectifs de la méthode de sauvegarde

- Stocker et conserver de grandes quantités de photographies numériques, diapos numérisées, ou de documents vidéo et sonores.

- Disposer de sauvegardes fiables et multiples, en maitriser la fréquence

- Limiter le temps et les manipulations nécessaires aux sauvegardes

- Pouvoir travailler de façon indifférente  avec des postes de travail Macintosh et/ou Windows

- Pouvoir changer facilement et rapidement d'ordinateur,  à tout moment

- Etre capable de contrôler totalement le lieu de stockage des photos et des sauvegardes


 

3 - Choix du disque dur externe

 

On choisit un disque dur fixe, fiable, rapide, silencieux, d'une capacité supérieure

                au volume de total de photographies déjà existantes et de celles qu'on envisage d'ajouter dans les 12 mois à venir.

 

Il va comporter la photothèque.

 

Ce disque dur fixe pourra être complété par quelques petits disques externes USB, auto-alimentés, qui permettront des sauvegardes complémentaires partielles.

 

4 - On stocke toujours la photothèque sur un disque dur externe, indépendant du ou des ordinateurs qui y accèdent

 

- Si une panne se produit, ou un blocage système dû par exemple à une mise à jour automatique avortée, les données du disque dur externe ont moins

de risques d'être altérées.

 

- Si on change d'ordinateur les photos sont toujours disponibles

 

 

5 - Exemple d'organisation du disque dur de la photothèque :

 

- Un répertoire général nommé, par exemple,  PHOTOS

 

                - un sous répertoire par année, nommé, par exemple :

 

                                               1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, ......, 2011, 2012, 2013

 

( Les années 90 ne sont pas nommées 97, 98, 99, mais 1997, 1998, 1999, ainsi un tri des répertoires les placera dans un ordre chronologique).

a1.jpg

 

- Ensuite, à chaque séance de photo, on crée un sous-répertoire chronologique ayant, par exemple,  le format suivant :

 

          2012_06_19_Paris_JJ_Fete_de_la_musique_Nikon_P7100_!

 

- En langage clair:  Jean-Jacques (JJ) a photographié, à Paris, la fête de la Musique, le 19 juin 2012, avec son Nikon Coolpix P7100

                                               et ce lot de photos n'a pas encore été expurgé des photos ratées ou en double  (le suffixe _!  )


 

a2.jpg

 

- On commence par la date en format AAAA_MM_JJ

                                               - Si on n'écrit par le mois sur deux chiffres, et que l'on trie, alors  décembre passera avant février !

 

- Si on souhaite stocker des photos relatives à plusieurs jours, on peut utiliser l'intervalles de dates :

 

                2012_06_01_18_Nantes_JJ_Loire_Nikon_P7100

 

                                               En langage clair: Toujours Jean-Jacques (JJ) était à Nantes, entre les  1er et 18 juin 2012, et il a pris des photos du bord de Loire,

                                                avec encore son Nikon Coolpix P7100, et le répertoire a été purgé des photos ratées ou en double (absence du suffixe _!)

 

 

- On appliquera les règles suivantes :

 

                               Si possible pas d'espace, de caractère accentué (tel que é è ç à), de caractères spéciaux (tel que ?  .  ;   @  )

                                               Ainsi, si on change d'ordinateur, entre Windows, Macintosh et Linux, les noms resteront toujours compatibles

 

                               Le tiret souligné  _   sera utilisé, et non pas  le tiret "normal"  -  

                                               En effet, en visualisation Internet le  _ est considéré comme un tiret "insécable", qui ne provoque ni césure ou renvoi à la ligne suivante.

 

                               Jamais les caractères suivants:    /   \   :       qui jouent des rôles différents entre Windows et Macintosh

6 - Une fois que l'on a finalisé un  répertoire correspondant à un lot de photos, on ne modifie, ni supprime, ni ajoute aucune photo

 

                - On peut donc considérer les répertoires comme des "archives" de lots de photos

 

                               Les photos sont consultables, peuvent être copiées, mais on s'abstient de les modifier, les déplacer.

 

 

7 - Si on souhaite sélectionner un ensemble de photos, les recadrer, les modifier, mixer des photos issues de différents lots,


on va procéder de la façon suivante :

 

                - On recherche les différentes photos qui nous intéressent dans différents répertoires, de différentes années éventuellement

 

                - On duplique, par copier/coller,  toutes les photos choisies dans un nouveau répertoire, qui peut se trouver n'importe où, de préférence sur le disque dur interne de son ordinateur (et non pas dans le disque qui comporte la photothèque).   Mais on ne supprime  aucune des photos originales. 

 

                - Commencent alors des actions sur les photos, que l'on mène à son rythme, sans aucun impact sur la phothèque elle-même.

 

                               On va par exemple constituer un dossier de scènes insolites photographiées lors de la fête de la musique.

 

                               On pourra renommer les photos, ajouter des préfixes pour les amener à être dans un ordre particulier,

                               les enregistrer dans des formats différents, plus compacts, ou avec des dimensions d'affichage plus petites que les photos originales

 

 

                - Une fois toutes ces actions terminées, on va pouvoir créer un nouveau répertoire dans la photothèque, qui sera par exemple nommé:

 

          2012_06_28_Paris_Fete_musique_2011_2012_insolite_HR

 

 

En clair, le 28 juin 2012, on vient de terminer un travail de sélection, recadrage, sur des photos prises à Paris, lors des

                fêtes de la musique des années 2011 et 2012, pour des scènes insolites, et dont toutes les photos sont résolution maximale  (le suffixe _HR)

                               comme "Haute résolution".  Donc des photos qui pourront convenir pour des tirages sur papier en format A4, voir A3

 

                - Ce répertoire comportant une sélection de photos, deviendra à son tour une "archive" destinée à être conservée en l'état, sans modifications ni suppressions.

 

                - Un peu plus tard, on peut utiliser un utilitaire qui va transformer des photos JPEG de 6 ou 7 Mégas, en photos destinées à un affichage 1200 x 800,

                avec un ratio de qualité JPEG de 90%, qui permettra de réduire la taille des fichiers des différentes photos à des tailles inférieures à 500 K,

                tout en offrant une bonne qualité visuelle à l'affichage, en plein écran.  Conviendra également pour des tirages papier en format 10x15.

 

                - Ce travail d'optimisation/réduction de la taille des photos, sera stocké dans un nouveau répertoire qui sera par exemple nommmé :

 

 

          2012_06_29_Paris_Fete_musique_2011_2012_insolite_ECRAN

 

Autrement dit, le 29 juin 2012, on vient de réduire le lot de photos insolites des

                               fêtes de la musique des années 2011 et 2012, pour une publication sur le Web, en tailles "écran", sans pour autant altérer le dossier qui comporte les images en haute résolution.

 

 


 

8 - On met en place des sauvegardes systématiques

 

                - Les photos doivent toujours se trouver au moins sur deux supports indépendants l'un de l'autre

 

                                               (par exemple, la photothèque sur le disque dur externe, et une sauvegarde sur un autre petit disque dur, ou sur le disque dur interne de l'ordinateur.

 

 

                - Il est également conseillé de conserver les meilleures photos sur supports optiques non sensibles aux champs magnétiques

                                               (DVDs inscriptibles)

 

                               Exemple avec un 24 Mpixels, (6000x4000) en format RAW  on peut sauvegarder environ 200 photos sur un DVD,

                               mais  en format JPEG haute résolution, environ  950 photos sur un seul DVD.

9  - Contact et liens

            RCI Informatique SAS
            Jean-Pierre LOISON
            rci@wanadoo.fr

http://www.rci-informatique.net

http://rcitools.blogspot.com